Conseils d’ex-fumeurs

Arrêter de fumer, c’est une expérience très personnelle, mais il est parfois utile d’avoir la perspective de gens qui ont réussi à écraser et qui savent ce que vous vivez. C’est pourquoi nous avons réuni ici des témoignages d’ex-fumeurs de toute la région qui vous parlent des stratégies qui les ont aidés à réussir.

Sans Tabac Comment Michel et Regent se sont libérer du tabac.

Vous avez la force nécessaire

« Je suis fière de dire qu’après avoir fumé pendant 43 ans, je n’ai pas touché à une cigarette depuis un an et demi. J’ai passé le premier mois à pleurer, à crier et à dire des gros mots, mais je n’ai pas fumé. Chaque tentative m’a appris quelque chose, c’est-à-dire que j’avais la force de le faire. »

Sandy. Ottawa. Non-fumeuse. 547 jours.

Briser les vieilles habitudes

« Avant, je faisais presque tout en fumant : prendre un café, conduire, parler avec des amis, écouter la télé, peu importe. Arrêter de fumer, c’était comme dire adieu à l’amie qui m’accompagnait partout. Je m’en suis sortie en prenant du Champix et en changeant les habitudes qui me donnaient le plus envie de fumer. Par exemple, j’ai remplacé ma cigarette d’après-souper par de la gomme. Ça n’a pas été facile, mais ça a valu la peine. »

Teagan. Barry’s Bay. Non-fumeuse. 66 jours.

Éléments déclencheurs

« Mon mentor m’a appris l’utilité d’avoir un plan pour composer avec ce qui déclenche mes envies de fumer. Maintenant, je sais quoi faire quand ça arrive. »

Marjorie. Richmond. Non-fumeuse. 25 jours.

Conseils pour résister aux envies et tentations

Au réveil

« Avant, la première chose que je faisais en me réveillant, c’était fumer une cigarette. C’est de celle-là dont j’ai eu le plus de difficulté à me passer. Si je bois de l’eau au réveil, ça m’aide à oublier mon envie. C’est une meilleure façon de commencer ma journée. »

Jessie. Lancaster. Non-fumeuse. 97 jours.

Having a coffee

Le café du matin

« Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours fumé en prenant mon café matinal. Quand j’ai décidé d’écraser, je savais que ce serait une habitude particulièrement difficile à abandonner. Il était impensable que j’arrête de prendre du café — ça n’aurait rendu service à personne —, alors j’ai changé ma routine : j’achète du café aromatisé et je le bois dans la cuisine plutôt que dans le salon. »

Susan. Eganville. Non-fumeuse. 721 jours.

While driving

Conduire

« M’allumer une cigarette dans l’auto, c’était un réflexe aussi naturel que de boucler ma ceinture de sécurité. Je conduis beaucoup pour le travail, alors c’était difficile d’arrêter. J’ai dû retirer les cendriers et allume-cigarettes de la voiture, que j’ai décidé de faire nettoyer professionnellement. Elle sent bon maintenant, et je ne veux pas qu’elle se mette à puer de nouveau. »

Saad. Barrhaven. Non-fumeur. 243 jours.

Watching tv

Regarder la télévision

« J’arrive sans trop de mal à me tenir occupé le jour. C’est le soir, pendant que je regarde la télévision, que j’ai le plus le goût de fumer. Mon mentor m’a aidé à trouver des stratégies pour éviter les rechutes. Quand l’envie est trop forte, je sors marcher avec le chien pour me distraire. Je garde toujours un inhalateur de nicotine près du canapé, juste au cas. »

Ronald. South Mountain. Non-fumeur. 62 jours.

Having a drink

Boire un verre

« Je ne fumais plus depuis trois mois. Puis, un soir, lors d’un party de chasse, j’ai emprunté une cigarette à un ami. Dans le temps de le dire, j’étais revenu à un paquet par jour. Aujourd’hui, j’ai de nouveau arrêté de fumer, et je sais que pour éviter les rechutes, je dois faire attention à l’alcool s’il y a des gens qui fument autour de moi. »

Kenny. Lanark. Non-fumeur. 22 jours.

Stratégies de réussite

Gérer son stress

« Ça me semblait impossible de composer avec le stress sans fumer, puis j’ai pris conscience que les non-fumeurs le font tous les jours. S’ils en sont capables, moi aussi. J’apprends. »

Farnaz. Nepean. Non-fumeuse. 112 jours.

« J’ai sentie très souvent l’appel de la cigarette, mais je sais que fumer ne changera pas la situation. »

Christina. Non-fumeuse.

Parler à ses proches

« Il faut que votre femme, votre mari ou votre famille, peu importe qui vous appuie, apprennent à vous laisser tranquille, parce qu’ils ne savent pas ce que c’est, et leurs conseils peuvent vous rendre fou et vous donner envie de tout lâcher. [Mon mentor] m’a dit “si ça vous démotive ou vous irrite, demandez-leur gentiment d’arrêter de vous en parler jusqu’à ce que vous leur en donniez à nouveau la permission. Ne leur permettez pas de vous relancer d’ici là”. »

Joe. Non-fumeur.

« Je ne voulais dire à personne que j’arrêtais de fumer, au cas où j’échouerais. Une semaine plus tard, j’avais recommencé. La fois suivante, je me suis dit que je devais faire les choses autrement, alors j’ai annoncé à l’avance à mes amis et à ma famille que j’allais arrêter de fumer. J’étais très nerveux, mais ça m’a aidé, parce que je ne voulais pas les laisser tomber. En plus, ils m’ont aidé à traverser les moments difficiles. »

Doug. McDonalds Corners. Non-fumeur. 215 jours.

« Les gars ne voulaient pas que j’arrête de fumer, ils n’arrêtaient pas de faire des blagues et de m’offrir des cigarettes pour que je craque. Quand je leur ai dit que j’étais sérieux, par contre, ils ont bien réagi. Ils ont arrêté de fumer devant moi et de m’offrir des cigarettes. Depuis, certains m’ont même demandé de les aider à arrêter eux-mêmes. »

Dave. Arnprior. Non-fumeur. 365 jours.

Questions de poids

« J’ai pris un peu de poids après avoir arrêté de fumer. Mais si je suis assez forte pour écraser, je suis assez forte pour perdre mes kilos en trop. »

Maria. Dunrobin. Non-fumeuse. 94 jours.

« Je repousse le moment d’écraser depuis très longtemps parce que je ne veux pas prendre de poids. Je suis en train de réduire ma consommation de cigarettes et je commence à faire plus d’exercice. Je n’ai pas pris un gramme. »

Louise. Casselman. Plus que 5 cigarettes par jour.

« J’ai commencé par troquer la cigarette contre la nourriture. Lorsque je me suis mise à engraisser, je me suis dit :“C’est ridicule, j’arrête de fumer pour que mes enfants aient une mère en santé et je prends du poids?” J’ai donc remplacé les croustilles et les bonbons par des crudités et des fruits secs. Je marche aussi chaque midi avec mes collègues de travail. Je me sens super bien et j’arrive même à suivre mes enfants! »

Colette. Plantagenet. Non-fumeuse. 200 jours.

D’autres fumeurs à la maison

« J’ai décidé d’arrêter de fumer, mais ma femme, elle, n’était pas encore prête. C’était trop facile de prendre quelques bouffées de ses cigarettes ici et là. Comme elle voulait m’aider, elle ne fume que dans le garage maintenant. »

John. Deep River. Non-fumeur. 89 jours. 

Sautes d’humeur

« Chaque fois que j’avais envie de fumer, je voulais hurler. Disons que je n’étais pas de bonne compagnie! Il a fallu que j’apprenne à reconnaître le moment où j’allais exploser au visage de quelqu’un pour pouvoir quitter la salle avant. En prenant quelques grandes respirations et de la gomme à la nicotine, j’arrivais généralement à me calmer. Les choses se sont améliorées avec le temps. »

Caryn. Carp. Non-fumeuse. 90 jours.

« Les premières semaines après avoir arrêté, j’étais pas mal irritable! Heureusement, j’avais averti ma famille et mes collègues, ils se sont tous montrés très compréhensifs. »

Tran. Kanata. Non-fumeur. 45 jours.

Socialiser… autrement!

« C’est surtout durant les pauses au travail que je trouvais ça le plus dur, parce que je ne pouvais plus sortir fumer avec mes amis. Maintenant, je me lève et je vais parler à d’autres collègues pendant mes pauses. Comme ça, je peux encore socialiser et me décoller de mon bureau, mais au moins je ne suis pas tenté de quêter une cigarette. »

Matt. Petawawa. Non-fumeur. 411 jours.

Quand ça dérape

« Chaque tentative améliore vos chances de réussite. Chaque fois, vous vous améliorez, vous apprenez des choses et votre mentor apprend à mieux vous connaître. Tout le monde fait un demi-million de tentatives, jusqu’à ce que ce soit la bonne. » – Jonathan. Ottawa. Non-fumeur. 730 jours.

Jonathan. Ottawa. Non-fumeur. 730 jours.

« Préparez-vous à arrêter de fumer. Sinon, vous allez enfiler les échecs. Soyez prêt à vous appliquer. Chaque tentative vous apprend quelque chose et vous rend plus fort. »

Sandy. Ottawa. Non-fumeuse. 547 jours.

Joignez-vous à nous!

Les témoignages d’ex-fumeurs vous ont aidé dans votre cheminement? Vous pouvez aider les autres à votre tour en racontant votre propre expérience.
*Le programme moi j’écrase se réserve le droit de publier les témoignages soumis, que ce soit sur son site Web ou dans ses communications électroniques, et ce, sans en avertir les auteurs au préalable.

Démarrez le processus

Si vous êtes intéressé à comuniquer avec un de nos mentors, remplissez les informations ci-dessous et un membre de Moi j'écrase vous appellerez dans les prochaines 48 heures.